Mutuelle chiens spéciaux

Tous les chiens n’ont pas les mêmes besoins ou ne représentent pas les mêmes risques. Il existe de nombreuses races différentes de chiens, chacune ayant ses caractéristiques propres. Certains chiens représentent un danger particulier qu’il convient de couvrir, d’autres sont spécifiquement choisis pour une activité précise comme la chasse ou l’élevage. D’où le besoin de les assurer en conséquence.

Chiens de chasse

La principale précaution à prendre ici est de différencier l’assurance souscrite pour votre chien de chasse et l’assurance souscrite pour la chasse elle-même. En effet pour pratiquer l’activité en question, le chasseur doit disposer de la responsabilité civile chasse. Celle-ci couvre les dommages causés par le professionnel et son chien mais pas ceux rencontrés par le chien lui-même. Elle coûtera au minimum 18 euros par mois.

L’assurance pour le chien de chasse est elle complémentaire et facultative, mais vivement recommandée. Celle-ci couvre les dommages subis et permet, selon les formules, le remboursement des frais chirurgicaux et opératoires, le transport en ambulance, les frais de laboratoire et même dans certains cas d’euthanasie. Le prix sera compris entre 19 et 40 euros selon le chien de chasse (avec ou sans pedigree, gros gibier, etc). Les chiens de plus de 10 ans seront par contre bien plus difficiles à assurer.

Chiens dangereux

Qui dit chien dangereux dit chien à risques. La couverture sera donc sensiblement différente et adaptée à son niveau de dangerosité. Par exemple la loi divise les chiens dangereux en deux catégories. La première rassemble les chiens d’attaque non-inscrits au guide généalogique du ministère de l’Agriculture (notamment les Boer-bulls et pit-bulls). La seconde rassemble les chiens de garde et de défense qui figurent dans ce guide généalogique. On y retrouve les Rottweiler et toutes les races non-recensées qui se rapprochent de celle-ci, ainsi que les Tosa avec pedigree.

Le propriétaire doit lui déclarer son chien dangereux auprès de la mairie, le faire stériliser et détenir un certificat de vaccination antibiotique valide, une attestation d’évaluation comportementale et une attestation d’assurance responsabilité civile. Un permis de détention lui est accordé en attendant que le chien soit identifié à la Société Centrale Canine, là où son absence peut amener à une amende de 15 000 euros et six mois de prison.

Le propriétaire est donc obligé d’assurer son chien par rapport aux dommages qu’il pourrait causer à un tiers ou à du matériel. Par contre, l’assurance pour couvrir les besoins de santé du chien reste facultative mais est vivement recommandée, notamment pour rembourser les frais de stérilisation. Elle est plus difficile à trouver au vu des risques mais elle couvre dans l’ensemble les mêmes frais que pour les chiens non-dangereux (frais hospitaliers, chirurgicaux, consultations...) et son prix oscille entre 10 et 40 euros par mois. Tarif auquel on additionne celui de la responsabilité civile obligatoire, coûtant autour de 20 euros par mois.

Chiens de race

Les chiens de race sont généralement plus fragiles que les chiens croisés, d’où leur besoin plus urgent d’être assuré. On recense notamment des maladies de peau, des os fragiles, des problèmes respiratoires ou encore de l’arthrose et de la dysplasie des hanches. Ces maladies sont souvent transmissibles d’un chien de race à l’autre et proviennent au choix d’un chien créateur de race porteur de cette maladie, ou de croisements trop nombreux entre des chiens d’une même famille. C’est aussi pour cela qu’elles sont plus ou moins répandues selon la race : la dysplasie touche plus les grands chiens, la surdité touche davantage les chiens blancs.

Comme pour les autres chiens, le niveau de garantie varie selon votre profil et celui du chien et font évoluer le prix en conséquence. Il s’agit donc de connaître au maximum les spécificités du chien et de sa race afin d’obtenir le devis le plus précis pour l’assurer au mieux.

Chiens d’élevage

Comme pour le chasseur, il faut différencier l’assurance responsabilité civile qui sert à couvrir les activités du professionnel et l’assurance faite pour couvrir le chien lui-même. La responsabilité civile permet de couvrir tous les dommages causés par le chien d’élevage, qu’ils soient matériels ou non. Ils peuvent aussi couvrir l’élevage et le dressage en soi, la pension canine, le toilettage ou la revente du chien, selon les besoins de l’éleveur.

Reste que le chien d’élevage, comme le chien de race, peut être atteint de certaines maladies génétiques, et peut donc nécessiter des soins réguliers. Il faut aussi penser que le chien d’élevage représente un capital puisqu’il grandit dans une exploitation, d’où l’importance de bien l’assurer. Le prix varie selon les activités couvertes et le nombre de chiens à assurer mais on estime le prix des deux garanties cumulées autour de 2000 euros l’année.

Vers comparateurMutuelle chiens spéciaux
Test de conaissances

Quiz

Testez vos connaissances !

Combien de catégories existe-t-il pour les chiens dangereux ?

Aie ! La bonne réponse est 2 catégories.

La mutuelle chien de race est-elle obligatoire ?

Aie ! La bonne réponse est non-obligatoire

Le propriétaire d'un chien dangereux doit-il déclarer son animal à la mairie ?

Aie ! la bonne réponse est oui.

Assurance Animaux à partir de 3 € / mois

Je compare

Donnez votre avis